Opération de sauvegarde pour les colonnes «Bofill»

Elles font partie du paysage depuis bien longtemps : la pyramide et les colonnes « Bofill » animent vos trajets à destination ou en provenance de l’Espagne.

Édifiées en 1976 lors de la construction de l’autoroute A9, encadrant l’ancienne aire du contrôle frontalier entre la France et l’Espagne, elles sont l’œuvre du célèbre architecte espagnol Ricardo Bofill.

Cet ensemble paysager dénommé « le Parc de la Marca Hispanica » est composé d’une pyramide et de quatre colonnes implantées à proximité immédiate des voies de l’autoroute A9.

Il y a plus de 40 ans, les ingénieurs n’imaginaient pas que l’autoroute A9 serait un jour élargie ; la création d’une troisième voie dans chaque sens de circulation entre Perpignan et le Perthus nécessite le déplacement de trois des colonnes.

Ces travaux ont été confiés à l’entreprise RAZEL BEC et se sont déroulés sous circulation courant juillet 2017. Les compagnons ont pu scier les colonnes au niveau des joints qui séparent les blocs de béton préfabriqués constituant les colonnes.

L’opération s’est déroulée en toute sécurité. L’entreprise a installé des filets anti-projection pour protéger les automobilistes d’éventuels jets de matériaux et les blocs ont été grutés pour éviter leur basculement.

Des études, engagées par VINCI Autoroutes en collaboration avec l’atelier d’architecture RBTA* sont en cours, en particulier pour déterminer les nouvelles implantations de ces colonnes. Que les « aficionados » de l’œuvre soient rassurés : elles referont partie du paysage de leurs voyages !

 

*RBTA : Richardo Bofill Taller de Arquitectura

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le Parc de la Marta Hispanica », œuvre de l’architecte espagnol Ricardo Bofill, est composé d’une pyramide et d’un ensemble de quatre colonnes.

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Opération de déconstruction d’une colonne. Sciage des blocs au niveau des joints.

 

 

Blocs en béton préfabriqués qui constituent les colonnes.