Améliorer le cadre de vie des riverains

Réduction des nuisances sonores

Les études acoustiques ont démontré que, conformément au décret n°95-22 du 9 janvier 1995 et à son arrêté d’application du 5 mai 1995, l’élargissement ne modifie pas de façon significative l’impact sonore de l’autoroute et ne nécessite pas d’aménagement acoustique particulier. Cependant, VINCI Autoroutes - qui s’est engagé dans une politique volontariste de réduction des nuisances sonores - a souhaité protéger les riverains les plus exposés au bruit à travers l’installation d’écrans acoustiques sur 4,8 km (soit 10 200 m²) et l’isolation de façade de près de 200 bâtiments.

Intégration paysagère

Une attention particulière est accordée à l’intégration paysagère de l’autoroute dans son environnement avec :

  • le traitement architectural de tous les ouvrages élargis (piles, corniches, murs de soutènement sont habillés avec des matériaux évoquant la pierre et le galet) ainsi que des écrans acoustiques (colorés en gris et ocre pour rappeler les couleurs de la région méditerranéenne)
  • la réalisation d'aménagements paysagers constitués d'essences locales (amandiers, tamaris, peupliers blancs, grenadiers, romarins...) en harmonie avec les paysages existants et les conditions climatiques.